Les festivals déterminés à ne pas être annulés pour 2021

Les festivals déterminés à ne pas être annulés pour 2021

22 janvier 2021 0 Par Eric S.

En 2020, uniquement 15 % des festivals ont pu avoir lieu. Face à ce constat, les organisateurs ont décidé de ne pas se laisser abattre pour la nouvelle année. Peu importe les restrictions et les risques d’annulations qui planent, ils sont déjà concentrés sur leur programme et une possible adaptation de leur format pour être sûrs de pouvoir ravir leur public.

L’espoir du vaccin

Alors qu’habituellement le site « Tous les Festivals » proposent un classement des événements musicaux qui ont eu le plus de succès, il a choisi, cette fois, de publier un état des lieux du secteur en France. Et pour cause, suite à l’épidémie mondiale du Covid-19, les festivals ont subi de nombreuses annulations en 2020, ce qui a provoqué une grande crise au sein de la profession. Pourtant, l’enquête dirigée par Quentin Thomé, le fondateur du site, est remplie d’espoir : 94,4 % des organisateurs sont certains de pouvoir maintenir leurs festivals pour 2021. Un optimisme qui serait dû à la découverte du vaccin contre le coronavirus et à l’espérance de sa diffusion massive en France.

Le monde de la musique est, de plus, prêt à faire des efforts considérables pour avoir la chance de maintenir les festivals : 8 organisateurs sur 10 se déclarent prêts à mettre en place des mesures sanitaires strictes et un sur deux affirme la volonté de réaliser des tests antigéniques à l’entrée de l’événement. Un quart est aussi disposé à proposer le 100 % assis et 40 % entendent diminuer leur espace d’accueil et de scènes ouvertes. Pour finir, 12 % des organisateurs planifient d’allonger la durée de leurs événements afin de mieux répartir le public.

Un public solidaire

Les organisateurs, bien qu’inquiets face à l’incertitude de l’avancée du Covid-19, ont, de plus, le sentiment d’être soutenu par les passionnés de musique. Durant l’année 2020, ces derniers ont pu garder le contact avec la musique grâce au numérique. Plusieurs d’entre eux ont pu suivre ou trouver des groupes de musique et des DJs sur internet, mais aussi assister à des concerts : 1 festival sur 10 a proposé une édition numérique, pour faire plaisir aux festivaliers. Ainsi, chacun a pu assister à des concerts inédits, des rediffusions, des lives, mais aussi des documentaires exclusifs, des podcasts, des conférences, des ateliers…

Alors que seuls 15 % des festivals n’ont pas été annulés, peu de consommateurs ont désiré se faire rembourser leur billet, pour afficher leur soutien. 56 % des événements ont proposé un report plutôt qu’une annulation de ticket à leurs clients, ce qui a été un succès : plus de la moitié des billets vendus ont été conservés. Le Hellfest, notamment, a montré que ses adeptes étaient particulièrement solidaires : sur plus de 180 000 festivaliers, seuls 300 demandes de remboursement ont eu lieu. Idem pour les Vieilles Charrues qui n’ont remboursé que 2 % des billets vendus. En plus du soutien des collectivités territoriales, du Centre national de la musique, de l’Etat et des syndicats, les organisateurs peuvent compter sans nul doute sur leur public : 81 % des festivaliers sont d’accord avec l’idée de payer leur pass 2021 plus cher si cela leur permet d’aider leur festival favori.