Plateforme de musique Dilandeau : les fausses notes du téléchargement gratuit

Plateforme de musique Dilandeau : les fausses notes du téléchargement gratuit

22 novembre 2019 0 Par Eric S.

Internet fourmille et va toujours plus vite, plus loin : toujours plus de sites à notre disposition, toujours plus de choix, et toujours plus d’efficacité niveau débit. Les consommateurs en veulent toujours plus. Ils ont notamment pris l’habitude d’avoir accès gratuitement au contenu de leur choix. La loi Hadopi a pourtant changé beaucoup de choses et le site Dilandeau en est un parfait exemple. Alors, en quoi consistait-il ? Qu’est-ce qui a fait son succès, et sa perte ? Existe-il d’autres alternatives pour les fans de musique ?

Le principe du site de téléchargement gratuit Dilandeau

Il y a quelques années encore, les sites dits de torrent fourmillaient sur internet. La plateforme musicale Dilandeau en faisait partie. Ce site était principalement utilisé pour télécharger gratuitement des chansons.

Mais il avait également pour principe de mettre en avant des artistes débutants, ou peu connus du public. C’était l’occasion, donc, pour les internautes, d’ajouter des titres à leur bibliothèque. Tout comme sur YouTube, une barre de recherche permettait de trouver les chansons ou artistes de son choix.

Son utilisation était simple et ne nécessitait aucun abonnement. Les seules contraintes étaient la publicité, et certains titres qui n’étaient mis en ligne que de manière partielle.

Les clefs du succès de cette plateforme de musique

La popularité de Dilandeau résidait évidemment dans le principe de téléchargement gratuit d’un grand nombre de morceaux de tous genres, sur téléphone ou ordinateur.

Mais le site proposait aussi un système de vote qui permettait de promouvoir un titre ou un groupe en particulier. Grâce à cette popularité, les chanteurs se voyaient offrir une place en page d’accueil.

Dilandeau séduisait également avec ses algorithmes permettant aux internautes de se voir proposer des chansons d’un genre similaire à celles qu’ils écoutaient.

La fin du site gratuit Dilandeau

Malgré son succès, Dilandeau a disparu en 2016. La plateforme étant dans le viseur de l’Etat depuis plusieurs années, avec l’apparition sept ans plus tôt de la Loi Hadopi notamment.

Le site sera jugé illicite par les autorités compétentes, pour cause de protection de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur mais, surtout, de téléchargement illégal.

Quelles sont les solutions pour télécharger de la musique gratuitement ?

Aujourd’hui, il n’est pas possible de télécharger gratuitement et légalement de la musique sur Internet, suite à la loi Hadopi.

Il faut donc se tourner vers des plateformes comme Deezer, SoundCloud, ou Spotify, disponibles sur internet ou via des applications. Elles permettent d’écouter de la musique, mais aussi de télécharger des morceaux, contre un abonnement d’en moyenne dix euros par mois.

Si vous souhaitez simplement écouter de la musique ou regarder des clips, YouTube reste le site idéal, puisqu’il est totalement gratuit.